Qu’est-ce que le PLA et pourquoi c’est si important?

 

Malgré une année 2020 tumultueuse, un mouvement claire continue de se bâtir en vue d’une interdiction du plastique à usage unique à la grandeur de la fédération canadienne. Certains de ces produits en plastique seront effectivement bannis d’ici la fin de 2021. Ces développements - en plus d’une prise de conscience généralisée du problème des plastiques jetables - continuent d’avoir un impact sur le marché, menant à des ventes accrues de produits et emballages compostables.

Même avant l’arrivée de la Covid-19, il semblait que l'élimination des contenants et des gobelets à usage unique - si répandus dans l'industrie de la restauration - serait irréalisable. Par conséquent, déjà aux premières propositions d’interdictions, la position du gouvernement avait déjà été assouplie pour autoriser les emballages compostables - eux-mêmes destinés à un «usage unique» - comme une solution plus durable au problème d’emballage à base de pétrole.

Beaucoup de ces produits compostables sont fabriqués à partir de matériaux à base de plantes qui sont transformés en un type de «plastique» qui ressemble, sent et fonctionne presque exactement comme les plastiques à base de pétrole - à la différence qu’il peut être composté et réintroduit dans le sol sans compromettre sa santé. La forme actuelle de ce plastique d'origine végétale est connue sous le nom de «PLA», puisque l'acide polylactique est le polymère végétal à partir duquel il est fabriqué. 

Le PLA est sans doute le produit le plus intrigant ayant été développé par l'industrie de l'emballage depuis des décennies. Il est au cœur de la transition vers les bioplastiques et a été utilisé jusqu'à présent pour fabriquer de nombreux produits - des sacs aux pailles, en passant par les ustensiles jetables.

 

Succès initial du PLA et ceux encore à venir

De nombreux produits et technologies ont vu le jour ces dernières années et prétendent être plus respectueux de l'environnement que leurs prédécesseurs. En tant que telle, la perspective de «l’éco-blanchiment» est une préoccupation très réelle pour les personnes qui visent à améliorer leur impact environnemental par les choix qu’ils font. À mesure que les produits compostables gagnent en popularité, le gouvernement et l'industrie doivent travailler ensemble pour fournir aux consommateurs des informations claires et fiables, afin que ceux-ci puissent être assurés qu'ils contribuent à bâtir un avenir plus durable. 

Alors que l'enthousiasme actuel pour le PLA est principalement lié à son profil de durabilité en comparaison avec les plastiques pétrolier, les bioplastiques jouent un rôle important dans l'optimisation des flux de collecte de déchets, et ce, de deux manières principales:

1: Le “recyclable” qui n’est pas recyclé

Les emballages souillés qui entrent dans le cycle de récupération ne peuvent pas être recyclés tels quels, sans être lavés avant. En général ils sont plutôt triés et envoyés au lieu d’enfouissement. 

Puisque les résidus d’aliments sur le bioplastique ne réduisent en rien sa compostabilité - ça peut en fait l'améliorer - ce problème peut être résolu efficacement par une plus grande utilisation des emballages compostables. 

2: Détournement maximal des déchets alimentaires

De plus, des études ont clairement montré que le fait d'autoriser les emballages de services alimentaires compostables dans le flux de déchets organiques augmente considérablement la quantité de déchets alimentaires capturés dans la collecte des matières organiques. Ce qui en résulte est un détournement des résidus alimentaires des sites d'enfouissement, empêchant ainsi la génération et la libération de grandes quantités de méthane. 

Il est important de noter à cet égard que partout en Amérique du Nord, l'objectif officiel déclaré des programmes de valorisation des déchets organiques est de réduire la production de gaz à effet de serre. Le méthane, bien sûr, est connu pour être un puissant gaz à effet de serre qui est beaucoup plus dommageable que le CO2. Le taux plus élevé de réacheminement des déchets alimentaires généré par l'utilisation de plastiques compostables doit donc être considéré comme un facteur important pour la réalisation de cet objectif.

 

Problèmes à résoudre avec les plastiques compostables

Malgré les objectifs positifs pour lesquels il a été développé à l'origine, le PLA reste une technologie qui est loin d'être parfaite. Parce qu'il est fabriqué à partir de matière végétale - en utilisant le maïs comme composé principal - si l'ensemble de l'industrie de la restauration devait passer du plastique pétrolier au PLA, cela créerait une forte pression sur les ressources naturelles et l'utilisation des terres. 

En termes simples, bien qu'il puisse encore afficher un profil de durabilité plus élevé par rapport aux plastiques à base de pétrole, le PLA - dans sa formule actuelle - ne peut pas évoluer vers une utilisation généralisée tout en fournissant une alternative “durable” au plastique à base de pétrole sans ajustements importants au niveau de sa production.

 

Développements à venir: de PLA à PLZ

Et pourtant, la diffusion des produits PLA continue de jouer un rôle clé dans l'abandon des plastiques à usage unique à base de pétrole. 

C'est une opportunité pour les producteurs de mets préparés de réévaluer leurs modèles de coûts, de négocier un prix plus élevé en échange d’emballages compostables, (qui n'ont bien sûr pas encore atteint la même économie d’échelle que les plastiques pétroliers), et d’accoutumer leurs clients à payer plus pour un produit plus éco-responsable. 

Cumulativement, l'exposition croissante aux plastiques compostables contribue à créer un changement de paradigme vers les emballages compostables. Cela donne également un aperçu - aux décideurs politiques, comme au public et aux gens d'affaires - de ce qui est technologiquement possible à tous les niveaux de consommateurs dans la chaîne d'approvisionnement. De cette manière, le PLA représente un tremplin important qui peut nous conduire vers des meilleures technologies encore à venir. 

Le PLB

À titre d’exemple concret, au cours des 5 dernières années, la société qui produit la grande majorité du PLA en Amérique du Nord - NatureWorks LLC - a investi une somme très modeste pour développer ce qu’on appelait à l’époque «PLB». Ce matériau devait être fabriqué à partir de méthane capturé, ce qui pourrait apporter une solution remarquable à l'existence de ce puissant gaz à effet de serre. Malgré l’énorme potentiel du PLB, comme les conditions du marché à l'époque ne pouvaient justifier de nouveaux investissements, le projet a rapidement été suspendu indéfiniment. Néanmoins, le fait de cette expérience PLB est d'une grande importance, donnant un aperçu de là où le développement et l'utilisation de plastiques compostables pourraient nous mener.

 

Pourquoi Compostables.ca vend du PLA

Alors que le PLA est loin d'être une technologie parfaite, le développement du PLB - un matériau qui peut être produit à partir de gaz à effet de serre capturés - est très prometteur pour la quête du remplacement des plastiques pétrochimiques fossiles. Plus que toute autre chose, la promesse de technologies telles que le PLB est la raison pour laquelle Compostable.ca - qui poursuit avec conviction les meilleures pratiques en son sein - a choisi de promouvoir une gamme de produits PLA.  

 

 

What is PLA and Why is it a Big Deal? 

Even through a tumultuous 2020, clear momentum continues to build that will carry Canada toward a federally-imposed ban on ‘single-use plastics’. Some of these products are on a fast track, and are slated to be banned by the end of 2021. These developments - along with a growing public awareness of the ‘single-use plastics’ issue - continue to have a significant effect on the market, leading to ever greater sales of compostable packaging and products.

Even prior to the emergence of Covid-19, it appeared that eliminating single-use containers and cups - so prevalent throughout the food service industry - would not be realistic. Therefore, as bans were originally being proposed there had already been a softening of the government’s stance to allow compostable packaging - itself intended for ‘single-use’ - to be allowed as a more sustainable replacement for petroleum-based packaging.

Many of these compostable products are made using plant-based materials that are formed into a type of ‘plastic’ that looks, feels, and performs almost exactly like petroleum-based plastics - but that can be composted and re-introduced to the soil without compromising soil health. The current form of this plant-based plastic is known as ‘PLA’ , as Polylactic Acid is the plant-based polymer from which it is made. PLA is arguably the most intriguing product to be developed by the packaging industry in decades; it is at the core of the transition to bioplastics, and has so far been used to produce many products - from bags, to straws, to disposable cutlery

 

Initial Successes of PLA and Work Still to be Done 

Many products and technologies have come along over recent years that pretend to be more environmentally responsible than their predecessors. As such, the prospect of ‘green-washing’ is a very real concern among those looking to improve their environmental impact through the choices they make. As compostable products gain in popularity, government and industry must work together to provide consumers clear and reliable information, so they may know and trust that they are helping to build a more sustainable future.  

While the current enthusiasm for PLA has mostly to do with its sustainability profile when compared to petroleum plastic, bioplastics play an important role in optimizing waste collection streams in two main ways:

1: ‘Recyclables’ That Don’t Get Recycled

Soiled packaging that enters the recycling stream cannot be recycled, rather it is sorted out and sent to landfill in vast amounts, which is of course an unsustainable practice. Because food soiling on compostable plastic does nothing to reduce its compostability - and in fact can enhance it - this issue can be effectively solved by greater use of compostable packaging.

2: Maximum Food Waste Diversion

Additionally, studies have shown clearly that allowing compostable food service packaging into the organics waste stream has proven to greatly increase the amount of food waste that is captured in organics collection, thereby diverting this food waste from landfill and preventing vast amounts of methane gas from being generated and released.

It is important to note in this regard that throughout North America, the official stated purpose of organic waste valorization programs has been to reduce the production of greenhouse gases. Methane gas, of course, is known to be a powerful greenhouse gas that is many times more damaging than co2. The greater food waste diversion rate generated by the use of compostable plastics, therefore, can be seen as an important contributor to the achievement of this goal.

 

Issues to Resolve with Compostable Plastic

In spite of the positive purposes for which it was originally developed, PLA remains a technology that is far from perfect. Because it is made from vegetable matter - using corn as its main input - if the entire food service industry were to switch from petroleum-based plastic to PLA, this would create a great strain on natural resources and land use. Simply put, while it may still show a greater sustainability profile compared to petroleum-based plastics, PLA - in its present formula - cannot scale up to widespread use and provide a ‘sustainable’ alternative to petroleum-based plastic without important adjustments to how it is made.

 

Further Development: From ‘PLA’ to ‘PLZ’

And yet, the popularization of PLA products continues to play a key role in the move away from single-use petroleum based plastics. It is providing an opportunity to prepared food producers to reassess their cost models, to accommodate a higher price point for a compostable packaging, (which have of course not yet reached the massive economies of scale of petroleum-based plastics), and to get their clients used to the idea of paying more for a more responsible product.

Cumulatively, the growing exposure to compostable plastics is helping to create a paradigm shift toward compostable packaging and providing a glimpse of what is technologically possible to all levels of consumers in the supply chain, as well as to policy makers. In this way, PLA therefore represents an important stepping-stone that can lead us to the best-practice technologies still to come.

PLB

As a concrete example of this, within the past 5 years the company that produces the vast majority of PLA in North America - NatureWorks LLC - invested a very modest sum of money to develop what at the time was being referred to as ‘PLB’. This material was to be made from captured methane, which could provide a remarkable solution to the existence of this powerful greenhouse gas. As market conditions at the time could not justify further investment, the project was soon put on hold indefinitely. Nonetheless, the fact of this experiment is of great importance, giving a glimpse of where the development and usage of compostable plastics could lead us.

 

Why Compostable.ca Sells PLA

While PLA is far from a perfect technology, the development of PLB -- a material that can be produced from captured greenhouse gas -- holds great promise in the quest to replace fossil fuel petrochemical plastics. More than anything, the promise of technologies like PLB is the reason that our company - which has a belief in and pursuit of best practices at our core - has chosen to sell PLA products at all.